Nos conseils pour bien choisir votre couteau japonais :

En cuisine, le visuel est aussi important que le goût des aliments. En effet, on dit souvent qu’un plat se mange aussi avec les yeux, une expression qui prend tout son sens avec les couteaux japonais, car ces derniers sont réputés faisant partie des plus tranchantes et efficace dans le monde.

couteau japonais entretiens

Cette réputation est due au fait qu’ils soient façonnés et forgés à la main. Leur lame est faite de mélange d’acier et de carbone qui donnent au couteau une parfaite résistance à différents chocs. En cliquant ici vous aurez pleins de choix !

Les différents types de couteau japonais

A chaque aliment correspond un couteau qui lui est propre : le poisson, la viande, les légumes, les fruits… c’est pourquoi, les japonais ont fabriqué différents styles de couteaux pour éviter de se blesser au moment de la coupe, mais aussi le gaspillage alimentaire et surtout la perte de temps.

  • Le Deba : sa forme est large et est adaptée pour fileter le poisson
  • Le Yanagiba : sa lame est très longue et parfaite pour couper le sashimi
  • Le Nakiri : sa lame rectangulaire permet de trancher les légumes et émincer les herbes
  • Le Petty : sa lame est courte et est utilisée comme couteau d’office, pour couper les saucissons, évider les légumes etc…

Il existe aussi des modèles similaires au couteau occidental fait d’alliage résistant à l’eau comme l’inox mais en bien plus tranchant. 2 formes sont très connues :cuisine jap conseils

  • Le Santoku avec une lame de damascus : est le couteau haut de gamme par excellence
  • Le Gyoto : sa forme universelle lui permet de couper aussi bien la viande, le poisson, de désosser la volaille, d’éplucher les fruits etc… C’est d’ailleurs le modèle le plus vendu et populaire de par son caractère multi-usage.

Avec autant de choix, chacun peut trouver le couteau correspondant à ses besoins. Il est primordial de noter que les couteaux japonais sont chers, leurs prix varient de 100 à 300euros voire même plus. Néanmoins, c’est un investissement de longue durée.  Par ailleurs, il faut être extrêmement vigilant quant aux accidents et les acheter dans leurs étuis en bois appelés Saya. Ce dernier protègera particulièrement les enfants souvent curieux. Pour ne pas tomber sur les imitations, il est conseillé de les acheter dans des magasins spécialisés ou si possible directement au Japon.